• Du rangement dans la cuisine!

    Un travail à 4 mains pour réaménager la cuisine, enfin surtout pour améliorer les rangements. Mon chéri s'est occupé de la table et m'a aidée pour une partie du meuble de rangement, en carton, qui vient dessous. Le tout a été réflechi ensemble. A part le plateau de la table que nous avons acheté spécialement, le matériel c'est que de la récup ou du matériel que nous avions déjà comme les charnières.

    Du rangement dans la cuisine!

     

    Que du recyclage

    Comme quoi conserver c'est pas seulement entasser et accumuler... c'est plein de matériaux à réutiliser. Ici pour le cadre de la table, ce sont les lattes et les pieds de mon ancien lit mezzanine. Le carton évidemment est de la récup aussi mais aussi les charnières utilisées ainsi que les roues et les rails du 2e cadre de la table avec les pieds qui coulissent pour maintenir le 2e plateau. Hé oui, il y a un rabat pour rallonger la table en cas de besoin.

    La nappe de l'ancienne table est aussi recyclée pour l'habillage d'une partie du meuble. C'est un tissu déjà plastifié donc pratique en cas d'accident pour protéger le meuble et le nettoyage!

    Le meuble de rangement sous la table

    Évidemment le placement des pieds n'est pas dû au hasard, il est calculé pour que le meuble en carton vienne buter contre, et que les casiers de rangements soient au bord. Histoire que le tout s'encastre bien.

    Pour le meuble, je n'ai pas fait de photos pendant la fabrication, ce sera donc un descriptif résumé et non du pas à pas...

    Nous l'avons pensé en fonction des rangements dont nous avions besoin, ras le bol des plateaux qui traînent, des planches que l'on ne sait où mettre, du torchon jamais là où on le cherche... Un manque de tiroir dans notre cuisine.

    Du rangement dans la cuisine!

    Nous avons donc plusieurs tiroirs sur une face, et 2 grands emplacements pour glisser les planches, plaques ou plateaux.

    Sur l'autre côté un grand tiroir qui peut accueillir les grands rouleaux d'alu, papiers films et de cuisson, etc. et que ce soit facile d'accès quand on en a besoin.

    En-dessous, des casiers à bouteilles, celles qu'on veut garder sous la main et pas toujours faire des allers-retours à la cave. Et  finalement un petit placard, avec suspension à verres (le placard débordait de verres avec le risque de les casser...) et une niche idéale pour nos briques de lait, mais on imagine aussi pouvoir y glisser un pack de bière de réserve.

    Du rangement dans la cuisine!

    Quelques détails de conception

    Le meuble est monté en 2 parties, le bloc tiroir à côté des niches à plateaux est réalisé avec la technique des profils.

    Du rangement dans la cuisine!

    Le reste a été monté en premier avec le technique du contrecollé. Les 2 grandes niches à plateaux, la niche du grand tiroir à rouleaux, le compartiment à vin et le placard à verre. Puis le bloc tiroir en profils a été encastré dedans adoptant comme côté droit la plaque verticale des niches à plateaux, et comme fond la plaque de droite du placard (plaque qui soutient aussi le compartiment à vin). Le système pour les verres est inspiré d'un livre de Mireille Cardon, largement modifié, une vraie galère pour l'enduit, et la peinture. J'ai fait au mieuxsarcastic

    Les plaques ont été glissées dans des rainures prévues à cet effet et consolidées par la pose de côtés à l'intérieur des niches.ça rajoute du soutien en venant pincer les rebords. Ce sont des plaques 2 couches, voire 3 selon le poids à porter, un rebord plus long de l'épaisseur des rainures.

    Le système de fixation du rouleau, support à torchons, est inséré sur le côté du grand tiroir, un onglet passe par le bord extérieur, l'autre par une fente coupée dans le côté, il s'agit d'une seule pièce de carton. Pour maintenir le rouleau, de part et d'autre un morceau de carton roulé sur lui même qui entre dans le rouleau et qui est collé sur les montants.

    Pour les façades de tiroir j'ai utilisé la technique décrite dans le livre de Borras, G. & Roger, S. (2008) Meubles en carton. Les éditions de saxe, pour utiliser des sangles. Cela implique une façade à double carton, celui visible avec les fentes pour passer la sangle, et celle dessous avec une découpe de 2 carrés pour les revers de la sangle et éviter des "grosseurs" entre les 2 plaques de cartons. Une difficulté, dans le livre les façades de tiroir sont gardée brutes (en carton). Mais voilà j'avais bien l'intention de les peindre! Donc il a fallu préparer les découpes pour les façades, monter les tiroirs selon les techniques usuelles avec une "face avant intérieure" Puis, peindre la façade extérieure, donc appliquer l'enduit, ponçer, appliquer les 2 couches d'apprêt acrylique  et finalement les 2 couches de peinture, placer la première partie de la façade sur le tiroir et découper pour que ça s'emboîte dans la niche, glisser les sangles dans la façade et après coller sur le fond de façade... et krafter tout ça pour que ça tiennent, réenduire les bord de la façade, repeindre les bords, pour ça évidemment j'ai protégé les sangles avec du scotch de masquage.

    Et voilà...


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :